Tactique de jeu

Il est communément admis qu’aux échecs, il existe trois parties ou période dans le jeu. La phase d’ouverture, le milieu de partie et la fin de partie. Il faut savoir que ces trois parties ne se gèrent pas tout à fait de la même manière.

Au début du jeu, c'est-à-dire à l’ouverture ou au premier mouvement (first move en anglais…), la mémoire est particulièrement sollicitée. Pourquoi ? Parce que les joueurs ne réinventent pas la poudre et que l’on sait, par statistiques, ce qui est bon comme déplacement pour les noirs ou pour les blancs. Toute cette réflexion a mené les joueurs, petit à petit, à s’intéresser à la théorie des ouvertures et aux variantes possibles. Des études très complètes ont été menées sur la question depuis Greco, Philidor (etc.) et presque tout à déjà été écrit sur le déplacement des pièces au moins jusqu’au  20e coup… Cela veut dire qu’avec une bonne mémoire, on pourra toujours s’en sortir en début de partie (quoi que…). Le milieu de partie est différent.

La préoccupation du joueur va être de contrôler un maximum de case et surtout de mettre en œuvre sa stratégie d’attaque ou de défense (ou les deux). Cela veut dire aussi que certaines pièces seront plus actives au moment de l’ouverture du jeu (comme les cavaliers) et un peu moins en phase de milieu de partie (le fou prendra la relève en milieu de partie, là où le jeu s’éclairci).

Le final de partie se joue souvent avec quelques pièces et quelques pions de chaque bord. Les pions, de part leur capacité de « promotion », sont très importants durant cette phase ainsi que les Tours. Bref, on peut être « bon » en ouverture et moyen en final de partie. Un grand joueur doit être « bon » sur l’ensemble des phases.

Résumons-nous avec des détails en plus :

Les ouvertures

Objectifs :

  • Développer son jeu
  • Contrôler le centre de l'échiquier
  • Protéger son Roi

Recommandations

  1. Apprendre les principales ouvertures (une quarantaine, la liste ci-dessous au moins pour démarrer) et les variantes (voir le fichier ECO)  jusqu’au 5e coup pour bien démarrer (cela fait quand même marcher la mémoire…)
  2. Développer ses pièces
  3. Ne pas doubler ses pions (ne pas placer deux points de sa couleur sur la même colonne)
  4. Ne pas se mettre en position de fragilité par une attaque possible de l’adversaire (ex : se déplacer trop loin de ses troupes vers l’adversaire)
  5. Rechercher la mobilité de ses pièces !!
  6. Déplacer les pièces mobiles comme les cavaliers
  7. Contrôler au maximum les cases du centre de l’échiquier
  8. Roquer dès que possible (souvent le signe que l’on entre dans le milieu de la partie)

Le milieu de partie

Objectifs :

  • Développer son jeu
  • Développer la mobilité des pièces et leurs rayons d’action
  • Mettre en œuvre sa stratégie d’attaque

Recommandations

  1. Utiliser les fous en contrôlant les diagonales
  2. Utiliser la Dame pour contrôler le maximum de cases
  3. Faire attention aux fourchettes (deux ou plusieurs pièces attaquées par une seule pièce adverse)
  4. Avancer ses pions dès que possible

La fin de partie

Objectifs :

  • Diminuer la mobilité des pièces adverses
  • Mettre MAT le Roi adverse (si ce n’est déjà fait)
  • Eviter le « PAT » (le Roi n'est pas en échecs mais plus aucune pièce ne peu se déplacer)

Recommandations

  1. Chercher la mobilité de votre  Roi
  2. Attention aux fourchettes et n’hésitez pas à en réaliser !
  3. Priorisez la promotion des pions
  4. Bloquer le Roi adverse avec vos Tours sur la deuxième traverse ou la septième (ex : Tb7 pour un Roi noir en g8)