Accès au nouveau site !!! ICI



   

   

Appel à contributions



  Accueil | Téléchargement | Parties | Ecoles | Forum | News | Contactez l'auteur !  

Accès au nouveau site de TchecMeet...

Accueil

SITE support!

Le concept
Téléchargement
Archives
Foire aux questions
Technologie XML
Documentation

Etudes & Recherches
Sources


Jouer en direct !

Base de parties
Afficheur de parties
Problèmes & Solutions

Les liens

Ancien forum
Toutes les NEWS

Autres logiciels...

Contactez
nous









Le site perso de l'auteur de TchecMeet!



Brève histoire du jeu d'échecs...

Les origines du jeu d’échecs se perdent dans la nuits des temps. En fait, les historiens et spécialistes sont à peu prêt d'accord pour fixer le premier jeu d'échecs (ou son grand frère) en Inde au VI éme siècle de notre ère... Néanmoins, aucun écrit ne permet d'affirmer ces hypothèses.

Mais si l'origine du jeu est difficile à fixer avec précisions, de nombreux pays (Egypte, Grèce, Chine…) revendiquent l’invention car il existe plusieurs jeux anciens plus ou moins voisins de l’actuel jeu d’échecs.

La plupart des historiens sont maintenant d’accord pour dire que les pièces les plus anciennes datent environ de l’an 600. C’est également la date approximative des premières références au jeu d’échecs dans la littérature.

Connu tout d’abord sous le nom de CHATTURANGA (jeu qui se jouait avec 4 armées), il se propagea sur les routes du commerce et des conquêtes d’abord en Perse puis dans l’empire byzantin et dans le reste du continent asiatique.

On a parfois attribué ce jeu à un brahmane nommé Sissa qui l’aurait conçu pour distraire son souverain. Le brahmane aurait utilisé ce stratagème pour montrer à son souverain qu’un roi sans ses soldats était sans force et sans défense (...).

Sissa fut récompensé par le roi au delà de ses espérances...

En effet, Sissa demanda qu’on lui fasse présent du nombre de grains de blé qui se trouveraient sur l ‘échiquier si l’on posait un grain sur la première case, deux sur la deuxième, quatre sur la troisième, huit sur la quatrième et ainsi de suite en doublant à chaque fois le nombre de grains jusqu'à la 64ème case. Le roi trouva la demande bien modeste...

Le brahmane lui assura que tous les greniers de son royaume n’y suffiraient pas !!

Plus tard, les Arabes ont étudié et analysé le jeu en profondeur.

Les échecs ont atteint l’Europe entre 700 et 900 de notre ère, en partie grâce à la conquête de l’Espagne par les musulmans. Le jeu arrive en France, au Moyen Age par les Croisés.

Cette période fut pour les échecs une période de stagnation notamment dans l'étude stratégique du jeu.

Il fallut attendre le XVe siècle pour voir enfin renaître les échecs de leur torpeur médiévale grâce à une rationalisation des connaissances acquises et à l'extraction des principes généraux.


C'est ainsi qu'après la révolution française, la Dame qui remplaca la Reine (politiquement plus correcte)... fit son apparition après avoir emprunté les noms de "ministre" pour les Indiens, vizir chez les arabes et "fers" en Europe de l'Est.

C'est aussi durant cette période que l'éléphant est devenu fou (Evêque pour les anglais qui parle de Bishop) en possédant la diagonale. Le fantassin céda sa place au pion et le roque fut créé, bien que le roi avait la possibilité de se placer sur n'importe quelle case de la première rangée - la tour devant passer par-dessus et se fixer sur la case de son choix.


Enfin, c'est l'augmentation des pouvoirs de la Dame qui relancera considérablement l'attrait et la nervosité des échecs tout au long des XV, XVI et XVIIe siècles.


Les échecs modernes étaient nés...

Au cours des 18ème et 19éme siècles, les échecs étaient joués principalement par l’aristocratie et la royauté mais ils ont vite atteint les cafés et les universités.

Matchs et tournois se sont faits de plus en plus fréquents. Les grands joueurs ont créé des écoles et furent suivis par des disciples.

Le tournoi de Londres en 1851 inaugura la formule moderne des compétitions internationales.

En 1886, Wilhelm Steinitz devient le premier champion du monde de l'histoire des échecs et le restera jusqu'en 1894. Le championnat du monde fut instauré officiellement cette année là...

.

Dès lors, le titre est disputé tous les trois ans entre le tenant et son challenger. Depuis 1996, la compétition se déroule annuellement sous la forme d'un tournoi à élimination directe.

Quelques liens sur la question...

Liste des champion(ne)s du monde

HOMMES

1886 - 1894 Wilhelm Steinitz - Autriche - parties (PGN)
1894 - 1921 Emmanuel Lasker - Allemagne - parties (PGN)
1921 - 1927 José-Raoul Capablanca - Cuba - parties (PGN)
1927 - 1935 Alexandre Alekhine - France - parties (PGN)
1935 - 1937 Max Euwe - Pays-Bas - parties (PGN)
1937 - 1948 Alexandre Alekhine - France - parties (PGN)
1948 - 1957 Michail Botvinnik - URSS - parties (PGN)
1957 - 1958 Vasilij Smyslov - URSS - parties (PGN)
1958 - 1960 Michail Botvinnik - URSS - parties (PGN)
1960 - 1961 Michail Tal - URSS - parties (PGN)
1961 - 1963 Michail Botvinnik - URSS - parties (PGN)
1963 - 1969 Tigran Petrossian - URSS - parties (PGN)
1969 - 1972 Boris Spassky - URSS - parties (PGN)
1972 - 1975 Robert James Fischer - USA - parties (PGN)
1975 - 1985 Anatoli Karpov - URSS - parties (PGN)
1985 - 1993 Garri Kasparov - URSS
1993 - 1999 Garri Kasparov (PCA) - Russie / Anatoli Karpov (FIDE) - Russie
1999 - 2000 Garri Kasparov (PCA) - Russie / Alexander Khalifman (FIDE) - Russie
2000 - ???? Vladimir Kramnik (Braingames) - Russie / V. Anand (FIDE) - Inde

FEMMES

1927 - 1944 Vera Menchik Stevenson - Grande-Bretagne
1949 - 1953 Ljudmila Rudenko - URSS
1953 - 1956 Elizaveta Bykova - URSS
1956 - 1958 Olga Rubtzova - URSS
1958 - 1962 Elizaveta Bykova - URSS
1962 - 1978 Nona Gaprindashvili - URSS
1978 - 1991 Maja Tchiburdanidzé - URSS
1991 - 1996 Wim Xie Jun - Chine
1996 - 1999 Zsuzsa Polgar - Hongrie- parties (PGN)
1999 - ???? Wim Xie Jun - Chine

Retour

Dernière mise à jour
le 22-Feb-2006
Compatible ie4+, Netsc4+

Réalisation/Auteur :
Olivier de LANNOY
copyright © 2001-2005
[ Règles des échecs | Histoire des échecs | La F.F.E. | Recherche avec Google ]